L'Océanie dans tous ses Etats - hommage à Guy Agniel

disponible dans la section "Télécharment"

Connexion

Télécharger

Éditorial n° 36

Au fur et à mesure que cette revue académique s’installe dans le paysage calédonien et même au-delà, ses ressources financières pour être publiée s’amenuisent dangereusement au point de restreindre la version papier à sa plus simple expression et au risque de disparaître pour n’exister que sous forme numérique. Puisse l’avenir être plus clément !

Bis repetita pour la consultation prévue par l’Accord de Nouméa. Cette consultation référendaire s’est encore une fois révélée négative, négative pour les indépendantistes. La constatation majeure de ce résultat est la diminution de l’écart entre les partisans d’une indépendance et ceux favorables à un maintien au sein de la République française. Cette amplitude s’est resserrée au point que la dynamique, qu’elle soit contestable ou non selon les cultures, est dorénavant du côté des indépendantistes.

Pour en revenir à ce numéro, la rubrique doctrine est très éclectique car tous les sujets sont d’actualité. Même rédigés par quelques auteurs de métropole, ils sont rattachés directement à l’environnement de cet archipel. Il en est de même pour le dossier concernant l’analyse des résultats de la deuxième consultation, et c’est celui qui justifie notre retard de publication. Presque la moitié des analyses ont été effectuées par des auteurs extérieurs à la Nouvelle-Calédonie ce qui en rend l’approche plus globalisante.

Que des responsables politiques apportent leur contribution sur les résultats avec forces commentaires relève d’une démarche tout à fait démocratique. Mais, faits rares pour l’exercice du droit de vote, des rassemblements de militants indépendantistes ont perturbé cette journée de consultation. Savamment « orchestrés » dans des communes à majorité loyaliste, autour de points névralgiques, voire mêmes aux abords très proches des bureaux de vote, ces manifestations, la plupart hostiles, ont « effrayé » certains électeurs qui ont préféré rebrousser chemin plutôt que d’affronter cette vindicte, faussant à la marge certains résultats. Cette situation exceptionnelle a été portée à la connaissance du Conseil d’État pour l’annulation des résultats dans certains bureaux de vote, sans conséquence sur le résultat final.

Quant à la Covid-19, cette pandémie sur une terre « Covid free » n’en demeure pas moins particulièrement problématique sur le plan économique. Très largement fragilisé par les échéances institutionnelles à répétition, ce territoire économiquement au bord de la récession, convoité uniquement par le biais d’une approche « politique », c’est-à-dire en l’absence de toute réflexion économique, ne pourra rebondir que par des aides extérieures, soit de la République française, soit en cas d’indépendance d’États de la zone, en particulier la Chine. Dans cette séquence, ce virus révèle l’extrême fragilité des États et quelques articles démontrent que les pays « faibles » sont dans l’incapacité de subvenir seuls au bien-être de leurs habitants.

La rubrique « Libres Opinions » de création récente permet, dans le contexte éruptif de la cession de l’usine du Sud, la publication d’une partie des lettres ouvertes adressées à divers responsables ou organismes. De plus, elle permet à un ou des auteurs de publier leur point de vue sur des sujets ou points particuliers dont l’actualité s’est faite l’écho, notamment dans le domaine de la coutume.

Dans ce numéro, un article est consacré au portrait de Pierre Maresca. Au-delà d’avoir été un élu, Pierre était un ami, un ex-collègue. Grand démocrate, pétri d’humanisme, il s’était engagé politiquement pour que la Nouvelle-Calédonie reste au sein du pays des Lumières.
La chronique de droit coutumier kanak est toujours aussi pertinente dans l’appréhension de la culture mélanésienne. L’approche jurisprudentielle nous permet de mieux comprendre la règle de droit dans son application.

Enfin, la partie documentaire qui reproduit les divers discours, notamment celui du chef de l’État sur le résultat de la deuxième consultation le 4 octobre 2020 et la bibliographie qui permet aux personnes intéressées par l’outre-mer en général et la Nouvelle-Calédonie en particulier de s’enrichir intellectuellement.

Malgré le retard de sa publication, retard dû à la volonté de la direction d’inclure de très récentes analyses électorales, j’invite tous nos lecteurs et bien d’autres à ne pas hésiter à se procurer ce 36e numéro de la RJPENC.

Robert Bertram,
Directeur de la RJPENC